La salle de pause

salle de pause
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quoi de neuf?

Aller en bas 
AuteurMessage
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Quoi de neuf?   Ven 12 Oct - 9:38

Comme chacun sait maintenant, notre enseigne est en vente, mais où en est on?
Je me propose de mettre sur le forum, toutes les infos que je pourrais récolter sur le net, pour que nous puissions en discuter entre nous, et surtout pour voir le vent tourner.
Alors commencons par l'article du Monde qui a allumé la mêche:

Ci-dessous, l’article paru dans Le Monde du 28 septembre sur la cession :
Virgin suscite les convoitises de la Fnac et de Butler capital

La vente de Virgin se précise. La chaîne de distribution de biens culturels, filiale du groupe Lagardère (également actionnaire du Monde) devrait bientôt changer de main. Selon nos informations, la date limite de remise des offres a été fixée le 6 octobre pour une vente qui pourrait être annoncée fin octobre-début novembre. Lagardère a confié le mandat de vente à la Société Générale. Des rumeurs avaient couru fin juillet, mais Lagardère comme Virgin les avaient démenties. "Nous nous posons la question de la pérénnité des magasins Virgin au sein du groupe, mais aucune décision n'est prise pour le moment", s'est contenté d'affirmer Arnaud Lagardère le 13 septembre dans une interview aux Echos. Mais cette fois le processus est entré dans sa phase finale.

Deux candidats se sont montrés intéressés par les 34 magasins Virgin et les 17 Furet du Nord : la FNAC et le fonds d'investissement Butler Capital, qui serait prêt à monter un tour de table avec l'actuel patron de Virgin, Jean-Noël Reinhart. Ce dernier n'a pas voulu commenter.
Pour la FNAC, l'intérêt stratégique est évident. La disparition de son principal concurrent lui offrirait un véritable boulevard. Mais sa candidature n'est pas sans poser un certain nombre de problèmes. Sur le plan de la concurrence, la situation serait problématique dans la plupart des zones de chalandise. L'idée serait sans doute de racheter l'ensemble pour vendre dans la foulée la plupart des magasins de province pour ne garder que le navire amiral : le Virgin Megastore des Champs Elysées. Ce qui permettrait de doubler la surface de vente à cette adresse prestigieuse. Les magasins de province pourraient intéresser des concurrents comme l'allemand Bertelsman ou le Français Cultura. "Il n'y rien d'officiel, on ne commente pas", repond la FNAC.

En revanche, sur le plan social, l'affaire s'annonce complexe. Outre la disparition de la marque Virgin , le rapprochement entre les deux concurrents aboutirait à une inévitable casse sociale, notamment avec la suppression du siège social de Virgin. Cet argument incitera sûrement le groupe Lagardère à étudier de près la seconde offre, même si celle-ci risque d'être moins disante sur le plan financier. Butler Capital, qui a repris en 2006 la SNCM, est un fonds atypique, qui s'est spécialisé dans les reprises d'entreprises en retournement. Atout pour Butler : Lagardère, qui vient de rebaptiser Europe2 "Virgin", aurait tout intérêt à céder l'enseigne à un repreneur qui conserve la marque pour créer des convergences entre l'enseigne et sa chaîne de radio et de télévision.

Quoi qu'il arrive, Arnaud Lagardère solde là l'une de ses premières décisions de dirigeant, alors qu'il n'avait pas encore pris les rênes du groupe fondé par son père. Le bilan n'est pas glorieux. Acheté 150 millions d'euros en juillet 2001, à la veille de l'explosion de la musique numérique, Virgin est très vite entré dans une crise structurelle avec un marché - le disque - qui était en train de se dérober sous ses pieds. La direction de Virgin entame alors une course contre la montre : alors que les ventes de disques s'effondrent de près de 50 % en 5ans, Virgin tend vers un concept de distribution diversifiée. Ainsi, en 2006, la librairie est devenue le premier métier du distributeur. Aujourd'hui, le chiffre d'affaires du livre et de la papéterie équivaut à celui du disque et du DVD. Le virage est brutal mais pas suffisant. Malgré une rentabilité revenue à 3 % en 2006, le retour sur investissement pour Lagardère est globalement négatif. Le groupe a ainsi passé dans ses comptes du premier semestre une provision de 60 millions d'euros pour dépréciation d'actif. Ce qui aboutirait à une valorisation autour de 90 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 290 millions.

Stéphane Lauer

Si toutefois vous avez des informations ou bien des questions, partagez les, merci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   Dim 14 Oct - 10:11

Lagardère Service

Cette division regroupe la vente au détail (Virgin et Relay) et le gros (NMPP). Le chiffre d’affaires s’affiche à 1754 millions d’euros en hausse anémique et inférieur à l’inflation de 1.2% qui a permis toutefois une hausse du résultat d’exploitation de 16.8% à 45 millions d’euros et ce malgré la baisse des ventes de gros, due à la rétractation des volumes. Dans ce domaine, la distribution de gros pâtît de la baisse globale de la diffusion du support papier alors que les magasins Relay profitent plus de leur positionnement commercial et géographique (duty free et lieux publics) que de leur positionnement dans la presse et le livre. La réorientation des Virgin Mégastores du disque vers le livre offre de bonnes perspectives implicites à Lagardère Publishing, du fait d’une exposition plus large dans les linéaires. Il n’en demeure pas moins que concernant Virgin, le bruit court que cette société pourrait faire l’objet d’une cession. Les données publiées interdisent une évaluation de la valeur de la branche, on parle de l’intérêt de la Fnac ce qui semble un petit peu étonnant compte tenu du fait que cette société est considérée comme potentiellement vendable par PPR (fiche financière). Peut-être que le groupe de François Pinault se verrait bien jouer les consolidateurs ( les deux enseignes sont frontalement concurrentes sur les centres villes) avant de céder un ensemble restructuré à un tiers. En ce qui concerne les boutique Relay et la présence dans les aéroports il n’y aucune raison de prévoir une révision de la politique globale de la société, cet ensemble contribue à rendre performant le modèle d’intégration verticale qui caractérise Lagardère.

Source: http://www.tech.youvox.fr/Lagardere-fait-de-la-resistance,0578

Voila pour aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: A propos du CCE (par le syndicat SUD...)   Mer 17 Oct - 8:57

Voici un article paru sur le site: hns@hns-info.net le 17.10.07. A prendre avec du recul, car rédigé par un syndicat "légérement" activiste... Suspect

¬ Cession de Virgin : "N’attendons plus que le ciel nous tombe sur la tête ! " (SUD)
Ce jour [ndr: 10 octobre 2007] s’est tenue, à la demande de ses membres, une nouvelle réunion extraordinaire du Comité d’Entreprise - curieusement en l’absence de Jean-Noël Reinhardt, notre PDG - suite aux dernières révélations, le 28 septembre dernier, du journal « Le Monde » sur notre prochaine cession : la direction a temporisé en expliquant que Lagardère, notre actionnaire, était toujours « en phase de réflexion » concernant une éventuelle vente de Virgin, un propos tenu le matin même en Comité de groupe. Elle a cependant confirmé que des repreneurs potentiels s’étaient manifestés - tout comme c’est régulièrement le cas dans la vie d’une entreprise selon elle - et a affirmé que notre PDG ne travaille pas à un projet de reprise avec un des acheteurs déclarés.

Ce discours pieux n’a pas suffi à nous rassurer. Le Secrétaire du Comité est lui actuellement plus préoccupé par le fait que, dans toute cette affaire, notre direction et le CE ne sont plus crédibles aux yeux du personnel (mais l’ont-t-ils seulement déjà été ?). Nous avons proposé de déclencher un droit d’alerte, une procédure prévue par le Code du Travail en cas de difficulté annoncée d’une entreprise, pour obliger direction et actionnaire à s’expliquer formellement sur cette situation ; on se contentera, pour l’instant, d’un rendez-vous avec notre actionnaire de référence, Lagardère Services, le 17 octobre prochain pour lui demander des comptes...
De même, les autres syndicats ne veulent pas, pour le moment, organiser des assemblées générales dans les établissements au motif qu’on ne sait pas encore grand-chose sur la cession... A ce rythme, tout va se décider très vite et sans nous car, quelque soit l’option retenue, il faut s’attendre à une casse sociale importante dès janvier 2008. En effet, dans l’état actuel des propositions de reprises, on a le choix entre la peste et le choléra : d’un côté, la Fnac donc immanquablement la disparition de l’enseigne et près de 17 établissements en doublons et, de l’autre, Butler - un fonds d’investissement plus prompt à réaliser une plus-value après quelques années qu’à développer les sociétés qu’il acquiert - dont le premier acte fort serait de reconduire notre actuel PDG dont la politique nous a conduit dans cette impasse !

SUD Virgin

Source: http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=12331


Dernière édition par le Ven 19 Oct - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
dédé

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 34
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   Jeu 18 Oct - 23:42

Ben franchement je c pa koi pensé on vera bien!!!
en tou k si ca viendré a fermé le pole numerik nora pa fé lon feu!!!!! No
Mai certain client nous voye deja licencié!!! (ceux qui on lu l'article du monde...) Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   Ven 19 Oct - 10:02

Une chose que tu peux leur répondre, c'est que la FNAC est en vente depuis bientôt 2 ans et qu'elle est toujours là et toujours bien active...
Attention, Virgin n'est pas encore mort!!! Shocked


Dernière édition par le Ven 19 Oct - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: La Fnac renoncerait à absorber Virgin   Ven 19 Oct - 19:43

La Fnac aurait renoncé à racheter son rival direct, Virgin (groupe Lagardère), affirme Le Monde. Selon le quotidien, la filiale de PPR aurait calé au vu des probables atteintes à la concurrence que n’aurait pas manquées de soulever cette opération. Pour l’heure, les deux groupes se refusent à tout commentaire. En revanche, La Fnac intéresserait, elle, le fonds Butler Capital. D’après Le Monde, le dossier « pourrait aboutir dans les prochaines semaines ».

Source: L'Expansion.com
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/la-fnac-renoncerait-a-absorber-virgin_129652.html
Smile


Et par ailleurs, l'article du journal "Le Monde" à paraître demain:

L'enseigne de vente de biens culturels Virgin, filiale du groupe Lagardère (actionnaire par ailleurs du Monde), ne passera pas sous la coupe de la Fnac. Selon nos informations, la filiale de PPR, après avoir longuement étudié le dossier (Le Monde du 29 septembre), a finalement décidé de ne pas racheter son concurrent le plus direct. Interrogée, la Fnac s'est refusée à tout commentaire, tout comme Virgin.




La Fnac aurait jeté l'éponge devant les problèmes de concurrence qu'aurait entraînés ce rachat. Dans certaines villes, le risque d'abus de position dominante l'aurait obligé à céder certains magasins. Or le marché du disque et du DVD, qui est en chute libre, ne rend pas évidente une telle opération. En outre, le rapprochement aurait entraîné des conséquences sociales assez lourdes avec notamment la disparition du siège social de Virgin.

Reste en lice pour le rachat de la filiale de Lagardère le fonds d'investissement Butler Capital, avec lequel les discussions se poursuivent toujours. Le dossier pourrait aboutir dans les prochaines semaines.

Après avoir acheté les magasins Extrapole en 1998 et Furet du Nord en 1999, le groupe Lagardère avait acquis l'enseigne Virgin en 2001 pour 150 millions d'euros. Six ans plus tard, la valorisation de l'ensemble du réseau n'atteindrait pas les 100 millions, pour un chiffre d'affaires de 290 millions d'euros.

Nathalie Brafman
Article paru dans l'édition du 20.10.07.

Source: Le Monde.fr
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-968858@51-968964,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   Mar 23 Oct - 21:43

Le célèbre investisseur britannique Richard Branson a sans conteste du « nez ». Cet entrepreneur touche-à-tout s'était notamment fait connaître par ses Virgin Megastores, de grands magasins dotés de grands rayons CD, puis DVD. Sir Richard s'en est débarrassé progressivement à compter des années 2000, sentant venir la concurrence de la distribution en ligne. Avec raison : concurrencés par la distribution – pirate ou non – sur Internet, les ventes de CD sont en chute libre. Les derniers Megastores, détenus par Virgin Group, ceux du Royaume-Uni et d'Irlande, ont été vendus durant l'été.

En France, les 34 Megastores appartiennent au groupe Lagardère depuis 1999. Achetés environ 150 millions d'euros, ce n'est pas le meilleur investissement du groupe : Le Monde du 21 octobre estime leur valeur actuelle à 100 millions. Lagardère a mandaté la Société Générale pour les vendre, et le dépôt des offres est clos depuis le 6 octobre.

Alors, qui va reprendre ces fameux magasins ? Le Monde écrit que l'enseigne Virgin France « ne passera pas sous la coupe de la Fnac », filiale du groupe de distribution et de luxe de François – et son fils François-Henri – Pinault, PPR.

Quels sont les écueils qui ont découragé le groupe « François Pinault & fils » ? « La Fnac aurait jeté l’éponge devant les problèmes de concurrence qu’aurait entraînés ce rachat. Dans certaines villes, le risque d’abus de position dominante l’aurait obligé à céder certains magasins », écrit le journal. Et ce n'est pas tout : « Le marché du disque et du DVD, qui est en chute libre, ne rend pas évidente une telle opération. En outre, le rapprochement aurait entraîné des conséquences sociales assez lourdes avec notamment la disparition du siège social de Virgin », écrit le quotidien.
Reste un autre partant : le fonds d'investissement Butler Capital Partners, qui porte le nom de son président Walter Butler. Selon son site Internet, la société de portefeuille qui a dernièrement pris une part du capital de la SNCM et acquis le Sernam, n'a pas de participations dans la distribution.

© 2007 PerformanceBourse.com. Tous droits
Source: http://www.performancebourse.com/actualites/francois-henri-pinault-ppr-va-t-il-renoncer-aux-virgin-megastores-de-france,151.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   Mer 14 Nov - 9:34

Virgin : la Fnac rebutée par des problèmes concurrentiels
Challenges.fr | 13.11.2007 | 16:00

Cela serait la principale cause de son retrait du dossier, avec les risques de conflits sociaux et la morosité du marché du disque et du DVD.


(c) Reuters
L'annonce de l'imminence de la cession de Virgin à Butler Capital Partners, mardi 13 novembre, devrait mettre définitivement fin aux supputations sur un rachat de l'enseigne culturelle par la Fnac (groupe PPR).
Fin septembre, Le Monde avait fait part de l'intérêt de celle-ci pour sa concurrente. Le quotidien du soir estimait cependant à l'époque que l'intérêt de la Fnac portait essentiellement sur le magasin le plus célèbre, le Virgin des Champs-Elysées, et que les autres magasins pourraient être revendus à l'allemand Bertelsmann ou au français Cultura.
Trois semaines plus tard, le quotidien du soir avait annoncé que la Fnac allait renoncer à ce rachat après avoir longtemps étudié le dossier. Les causes: de potentiels problèmes sociaux (avec la disparition du siège social de Virgin), de possibles abus de position dominante dans certaines zones, et enfin le marasme du marché du disque et du DVD. La Fnac s'était refusée à tout commentaire.

Le Monde pointait également que Butler Capital, repreneur apparemment moins intéressant, offrait l'intérêt de proposer de conserver la marque Virgin, nouveau nom de la radio Europe 2, propriété de Lagardère.
L'enseigne Virgin comprend 34 magasins Virgin et 17 Furet du Nord (magasins situés dans le Nord-Pas-de-Calais). Elle avait été acquise par Lagardère en 2001 pour 150 millions d'euros. Le mandat de vente aurait été confié à la Société Générale.

Source: http://www.challenges.fr/actualites/business/20071113.CHA3276/virgin__la_fnac_rebutee_par_des_problemes_concurrentiel.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   Mer 14 Nov - 9:37

EXCLUSIF Vente imminente de Virgin à Butler
Challenges.fr | 13.11.2007 | 16:00

La cession du distributeur, propriété du groupe Lagardère, à Butler Capital Partners, devrait intervenir d'ici ce soir ou demain.


Virgin Megastore (c) Sipa
LA cession du distributeur Virgin, propriété du groupe Lagardère, à Butler Capital Partners est imminente. Elle devrait intervenir d'ici ce soir ou demain, apprend-on de source proche du dossier.

A l'issue de la transaction, Butler Capital détiendra environ 80% du capital, le solde restant au groupe Lagardère. La Fnac, qui était en lice pour reprendre son concurrent Virgin, a dû renoncer pour cause de position dominante.

Le prix de la cession au fonds d'investissement n'est pas public. Selon les experts, la valorisation de l'ensemble du réseau de distribution serait inférieure à 100 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 290 millions.

par Sylvie Hattemer-Lefèvre, grand reporter à Challenges, mardi 13 novembre.
Source: http://www.challenges.fr/actualites/business/20071113.CHA3271/exclusif_vente_imminente_de_virgin_a_butler.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   Mer 14 Nov - 9:48

PAR JEAN-MARC PETIT

Et il n'en reste qu'un... La FNAC n'est plus sur les rangs pour le rachat du groupe Virgin/Furet du Nord auprès de Lagardère Services (notre édition d'hier). Ce dernier a annoncé hier avoir donné à la société Butler Capital Partners l'exclusivité des négociations en vue d'une prise de participation majoritaire dans le groupe Virgin/Furet du Nord.
Ce sont donc les 36 magasins Virgin et les 12 Furet du Nord qui vont passer sous la coupe de ce fonds d'investissement un peu atypique.
Son fondateur, le Français William Butler, s'est distingué depuis quinze ans en prenant des participations dans des secteurs d'activités très divers : les ferrys avec la reprise de la SNCM corse, le sport avec le PSG, la restauration avec le groupe Flo, les messageries avec la SERNAM.
Mais c'est la première fois qu'il investit dans le domaine culturel.
« M. Butler est intéressé par la notoriété des marques Virgin et Furet du Nord, leurs excellents emplacements. Tous les ingrédients sont réunis pour poursuivre leur développement », expliquait-t-on hier fort diplomatiquement au service communication de Butler.
Les négociations étant toujours en cours (notamment sur le montant du rachat, sachant que Virgin est valorisé aux alentours de 90 millions d'euros), les langues ne se délient pas encore facilement.



Un projet présenté vendredi

« Butler a un projet qui sera présenté au comité d'entreprise du Furet ce vendredi. Il s'agit d'une pépite au sein du groupe Virgin, il n'y a pas de raison que la société soit remise en cause », rassure-t-on chez Lagardère Services.
Même prudence au sein de la chaîne de librairies nordistes (350 salariés) : « Tout doit être présenté au comité d'entreprise, je ne peux pas m'exprimer avant », explique Pierre Coursières, directeur délégué du Furet. Un même Furet qui vit là le quatrième rachat de son histoire. •



La Voix du Nord

Source: http://www.lavoixeco.com/actualite/la_une/2007/11/14/article_le_fonds_butler_capital_partners_va_rach.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
LionelVdh
Admin
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 46
Localisation : Je ne sais pas encore...
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   Mer 14 Nov - 9:50

Challenges.fr | 13.11.2007 | 23:15


Le fonds d'investissement Butler Capital Partners s'est vu accorder par Lagardère "l'exclusivité de négociations" en vue de prendre une participation de plus de 70% dans les magasins et librairies Virgin et Furet du Nord. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier (c) Reuters
PARIS (Reuters) - Le fonds d'investissement Butler Capital Partners s'est vu accorder par Lagardère "l'exclusivité de négociations" en vue de prendre une participation de plus de 70% dans les magasins et librairies Virgin et Furet du Nord.

Les deux groupes ne donnent aucune indication sur la durée de la période de négociation et sur le périmètre d'un accord.

Les rumeurs sur une cession des magasins Virgin par Lagardère remontent à juillet dernier.

Une porte-parole de Butler Capital Partners a indiqué que le fonds négociait "une participation majoritaire, sans doute plus de 70%" dans cet ensemble contrôlant 46 sites (34 Virgin et 12 Furet du Nord) et réalisant un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 400 millions d'euros.

Jean-Louis Nachury, directeur général de Lagardère Services, a déclaré à Reuters que Lagardère pourrait conserver autour de 20% du groupe Virgin/Furet du Nord et qu'il espérait un accord à la mi-décembre pour une clôture de la transaction en janvier.

Source: http://www.challenges.fr/depeches/business/20071113.REU7905/butler_negocie_avec_lagardere_une_part_de_70_dans_virgi.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salledepause.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quoi de neuf?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quoi de neuf?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Générique Serie tv - Quoi de neuf docteur ?
» Justice - OUTREAU - 10 ans déjà !... Et quoi de neuf ?
» pétition pour soutenir les sages-femmes en colère
» Quoi de neuf ce matin ?
» "Quoi de neuf docteur ?" ( Cédric ?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La salle de pause :: Salle de réunion-
Sauter vers: